Santé et vaccins pour voyager au Kenya

Chaque voyage requiert des précautions bien particulières en matière de santé. Elles ne sont pas identiques selon la région du monde ou le pays que vous choisissez comme destination. Et pourtant, elles sont indispensables. Notre agence de voyage vous livre toutes les informations nécessaires pour voyager au Kenya en toute sérénité.

Les vaccins au Kenya, à faire avant le départ

Avant de se lancer dans la liste des vaccins au Kenya, le premier réflexe est toujours le même : munissez-vous de votre carnet de vaccinations. Il est essentiel que toutes vos vaccinations habituelles soient à jour avant de partir à l’étranger, mais aussi celles liées à vos précédents voyages.

Une fois cette vérification effectuée, il existe des vaccins au Kenya spécifiques, et indispensables pour s’y rendre. C’est notamment le cas du vaccin contre la fièvre jaune, une maladie plutôt endémique au Kenya. Le diphtérie-tétanos-poliomyélite (DTP) est également recommandé, de même que la vaccination antituberculeuse. Chez l’enfant, ne pas oublier le vaccin ROR (Rubéole-Oreillons-Rougeole). Une fois cette base acquise, vous ne devriez pas avoir de problème majeur une fois sur place.

vaccins au Kenya

Cependant, certaines protections dépendent de vos conditions de voyage au Kenya. Selon si vous partez en ville ou à la campagne, au nord ou à l’ouest, il vous sera conseillé de vous faire vacciner contre la fièvre typhoïde, et peut-être les hépatites A et B. Dans certains cas, il est également préférable d’être protégé contre la méningite bactérienne A + C + Y + W135. Enfin, la vaccination contre la rage peut être conseillée selon vos conditions de voyage.

Avant le début de votre séjour, la meilleure chose à faire est donc de consulter votre médecin, un centre de vaccination international ou l’Institut Pasteur qui sauront vous conseiller sur les vaccins essentiels et ceux qui ne sont pas nécessaires.

La qualité des soins médicaux au Kenya

Une fois l’enjeu des vaccins au Kenya réglé, il est important de se soucier des conditions de soins sur place et de ce à quoi vous pourrez avoir accès en cas de problème. Globalement, les cliniques et hôpitaux sont de bonne qualité. Par contre, ils sont concentrés dans les grandes villes (Nairobi, Mombasa…). C’est une donnée à garder à l’esprit lorsque vous partez en safari, par exemple.

Dans tous les cas, il est fortement recommandé (voire indispensable) de souscrire à une assurance santé à l’étranger avant de partir en voyage au Kenya. Celle-ci doit couvrir tous les frais médicaux dans le pays, y compris chirurgie et hospitalisation, mais aussi un potentiel rapatriement sanitaire. On n’est jamais trop prudent ! Cela vous permettra d’avoir toujours accès aux soins, ce qui n’est pas toujours le cas pour les personnes non assurées.

médecins au Kenya

Les conditions alimentaires au Kenya

Les conditions alimentaires au Kenya sont bonnes, il n’y a pas matière à paniquer. Mais, comme dans tout pays du continent africain, il faut prendre quelques précautions afin d’éviter les affections, légères comme graves. En plus de la tourista, le choléra est une maladie toujours présente dans le pays. Pour les éviter, voici donc les règles à suivre :

  • Ne consommez jamais d’aliment cru ou peu cuit. Vérifiez toujours la cuisson, même au restaurant. Dans le cas des fruits et légumes, retirez toujours la peau avant cuisson et/ou consommation.
  • Lavez-vous régulièrement les mains, au savon ou au gel hydro-alcoolique.
  • Evitez les buffets froids, plats réchauffés, crudités ou coquillages, ainsi que les glaçons et glaces, jus de fruits frais, lait non pasteurisé et légumes crus.
  • Ne buvez que de l’eau en bouteille encapsulée ou de l’eau rendue potable par filtration, ébullition ou produit désinfectant. Ne buvez jamais l’eau du robinet telle quelle.
  • Nettoyez précautionneusement les cuisines, salles de bain et toilettes.

Si vous présentez des symptômes malgré le respect de ces règles, n’hésitez pas à consulter un médecin immédiatement.

Le paludisme au Kenya

Les moustiques sont une espèce dangereuse au Kenya, et il convient de s’en protéger. Si le paludisme est bien une réalité, c’est aussi le cas pour le chikungunya et la dengue. Ces maladies se caractérisent pas des symptômes grippaux, et se transmettent toutes de la même façon. Pour s’en protéger, il n’y a pas de remède miracle : il faut se protéger des moustiques.

Cela implique de porter des vêtements couvrants et imprégnés de répulsif anti-moustique. Il en existe certains spécialement conçus pour les vêtements, et d’autres pour la peau. Munissez-vous des deux, puisqu’il vous faudra vous en asperger assez régulièrement. Il est également important de protéger votre logement en détruisant les sites potentiels de reproduction des moustiques, en particulier les points d’eau stagnante. Enfin, n’hésitez pas à équiper vos lits de moustiquaires, vos chambres de diffuseurs électriques, vos terrasses de serpentins répulsifs… Toute mesure est bonne à prendre !

Globalement, les risques sanitaires au Kenya existent, mais ils sont largement évitables en respectant les quelques règles que nous venons d’énoncer. Si vous restez attentif, il n’y aura aucune catastrophe !

Vous avez encore des questions sur les vaccins au Kenya ? N’hésitez pas à nous les poser lors de votre demande de devis en cliquant ici.

demande devis Kenya

Facebook Comments

POST A COMMENT.