Harar, une ville rayonnante et attirante

A l’Est de l’Éthiopie, découvrez Harar. Vous êtes ici dans une ville fameuse, que d’aucuns qualifient de quatrième ville sainte de l’islam : rien que ça ! Classée au Patrimoine Mondial de l’UNESCO depuis 2006, Harar est un centre culturel, religieux, architectural et historique notoire. Ancienne capitale de royaume, Harar comporte nombre de bâtiments impressionnants, dont chacun vous transportera dans un univers différent.

Un épicentre en hauteur : la ville d’Harar

Harar_Marché

A environ 500 kilomètres d’Addis-Abeba, prenez de la hauteur pour découvrir la ville et ses richesses. En effet, Harar se trouve à plus de 1 800 mètres d’altitude. Édifiée avant le XIIème siècle, dans la vallée du Rif, la ville a été dotée de fortifications ou murailles dans le courant du XVIème siècle : elles mesurent plus de 4 mètres de haut. Du fait du peu d’activités alentours (zones désertiques), Harar a pu se développer, croître, et devenir un point de référence pour la culture et la religion islamiques. Le commerce a également été fleurissant, et beaucoup d’influences, de cultures et de langues se sont croisées dans la région.

Quatrième ville sainte de l’islam (après La Mecque, Médine et Jérusalem), carrefour commercial et objectif de conquête de peuples variés (italiens, égyptiens, amharas) : voici tous les éléments ayant fait d’Harar une ville incontournable !

Avis aux amateurs d’édifices religieux. Plus de 80 mosquées se trouvent dans la ville, ainsi que plus de 300 sanctuaires. Et les dirigeants successifs ont pris soin de maintenir un cadre en accord avec ces bâtiments. La ville s’est développée en dehors des murailles dans un souci de modernité, mais l’apparence globale reste en harmonie avec les monuments séculaires.

Par ailleurs, vous réaliserez rapidement qu’Harar est une ville à part en Éthiopie. Les infrastructures modernes n’ont pas été construites sans oublier la tradition environnante : l’architecture islamique y est prégnante. Néanmoins, certaines autres traditions éthiopiennes sont identifiables dans les rues et sur les façades.

Que faire et que voir à Harar ?

Harar_Rimbaud

Les mosquées et sanctuaires, très nombreux, sont déjà une attraction en eux-mêmes. Leur visite vous permettra d’intégrer beaucoup de référents culturels propres à Harar, ainsi que de comprendre les différentes influences qui se mélangent et donnent naissance à une atmosphère très particulière. La cohabitation pacifique et durable entre les religions fait d’Harar une ville vraiment à part. Comme un petit clin d’oeil à Lalibela, Harar se démarque par sa richesse religieuse.

Passez aussi par la maison d’Arthur Rimbaud. La Maison Rimbaud fait venir de nombreux touristes tous les ans. Rimbaud n’y a pas vécu. La maison porte ce nom car le Ministère de la Culture (français) en a fait un musée, afin de rendre hommage à ce poète qui a choisi de finir sa vie en Éthiopie. Vous pourrez découvrir, dans le musée, des photos de l’enfance du poète, des photos prises par lui-même ou encore des clichés pris par des explorateurs.

Pour agrémenter vos soirées et vos nuits, vous pourrez également assister à une scène atypique. Selon la tradition, les hyènes tachetées sont nourries de viande. Depuis les années 1960, cette pratique donne lieu à des spectacles nocturnes, dont les touristes raffolent. De fait, les hyènes, à Harar, sont quasiment des habitants. Elles sont proches de la population et parfaitement intégrées dans la ville.

Enfin, au-delà d’Harar, rendez-vous à la montagne Kondudo. Vous pourrez observer une grande concentration de chevaux sauvages. La préservation de cette espèce est un enjeu majeur pour la région, et des scientifiques se rendent parfois vers Harar pour étudier les écosystèmes et trouver des solutions face à la menace de disparition des chevaux. Par ailleurs, les amateurs d’espèces rares pourront également se rendre au Simien pour observer d’autres trésors de l’Éthiopie.

Notez, entre autre, qu’une coutume incontournable s’offre à vous. La consommation du khat, une espèce de feuille renommée pour ses vertus stimulantes voire euphorisantes, est légale en Éthiopie : et cette herbe est produite tout près d’Harar !  Les locaux sont habitués à en consommer, et cette pratique banale pour eux reste néanmoins exceptionnelle pour les touristes.

Conseils pratiques pour visiter Harar

Harar

Le meilleur qualificatif pour Harar semble être la paix. En effet, les influences, cultures, langages, traditions et religions s’y retrouvent et cohabitant parfaitement. Pendant votre séjour en Éthiopie, un passage par Harar vous permettra de vous ressourcer, et de prendre conscience de la richesse historique du pays.

Vous trouverez aisément où dormir et vous reposer pendant votre séjour dans la ville. Le Hakim Lodge and Tour vous accueille, au cœur de la ville. Vous y disposerez de tous les services nécessaires, et bénéficierez d’un grand confort. Pensez également au Zubeyda Waber Harar Cultural Guesthouse. Le cadre est plus local et convivial, tout en maintenant une grande qualité.

Rien de tel qu’un passage par Harar pour découvrir la richesse culturelle de l’Éthiopie ! Nous avons négocié des tarifs avantageux spécialement pour vous ! N’hésitez pas à nous envoyer votre demande de devis en cliquant ici.  Nous proposons des séjours sur mesure: nous adaptons cette étape à vos goûts et vos souhaits.

Demandez-nous un devis pour réaliser votre voyage !

 

Facebook Comments

POST A COMMENT.